Tout d’abord, un grand merci à l’ensemble des membres de chez AMA, sans vous, nous n’aurions pas gagné ! C’est un article pour vous rendre hommage.

La genèse de notre participation

Après avoir développé des applications pour téléphone mobile, pour le grand public, AMA a pivoté vers le développement de solution de téléassistance pour l’industrie et la santé, sur lunettes connectées.
AMA a choisi une approche centrée sur les besoins utilisateurs, plus dans l’accompagnement et basée sur les retours clients. L’entreprise, s’est structurée par métier, pour ainsi mieux réaliser le challenge.

Dès lors, le pôle communication a été scindé en deux équipes. L’une dédiée au produit, la seconde axée sur le développement de l’image du groupe.
Cette communication « corporate » a très vite reçue pour mission le support aux ressources humaines qui devaient faire face à une forte croissance des effectifs.

Mettre en place des actions pour élaborer et faire rayonner « la marque employeur » d’AMA, c’est la stratégie qui a été établie. Dans la « marque employeur », il y a deux critères : interne et externe. En interne, il est important d’être attentif aux attentes de ses collaborateurs, de les fédérer. Le second étant plus focus sur l’attraction des profils dont l’entreprise a besoin. Un collaborateur heureux est le meilleur des ambassadeurs et par conséquent les deux critères sont indissociables.
C’est dans cet état d’esprit que ma veille m’a emmenée à découvrir le label Great Place to Work. Précisément c’est le buzz créé autour du succès de notre voisin Klaxoon (nous sommes deux entreprises basées à Rennes), qui m’a séduite. J’ai partagé avec Christian, notre président et Amandine, notre responsable des ressources humaines, le projet. Les valeurs que portent Great Place to Work, les ont convaincues et nous avons postulé.

Great Place to Work est une entreprise qui propose d’auditer, d’accompagner et de récompenser les sociétés, quelque soit leur taille dans le domaine des bonnes pratiques pour devenir un endroit où il fait bon travailler. La qualité de vie au travail, dans des secteurs très prisés et paradoxalement pénuriques et concurrentiels comme le numérique, est un élément clef de recrutement et un facteur essentiel à la performance.

Les coulisses de notre candidature

Très vite, avec Amandine, nous avons rencontré Jean-Baptiste Le Tennier, le représentant Great Place to Work de notre région. Nous avons, de suite été en symbiose en terme de volonté d’aller challenger nos pratiques pour améliorer notre lieu de travail. Amandine et moi, avons perçu une écoute bienveillante et une confiance spontanée dans nos démarches. Nous avons donc candidaté. Pour y participer, il y a une méthode, un plan de réalisation et une bonne communication en interne est nécessaire pour la réussite du projet.

Le projet Great Place to Work se structure en deux parties.

1-Le sondage

Appelé Trust Index©, c’est une enquête auprès des salariés qui compte pour 2/3 de la note finale de l’entreprise. Il est adressé à chacun des salariés et comporte 66 questions. Il est anonyme, pour libérer la parole et la participation est également libre. Son objectif est d’évaluer la perception des collaborateurs de leur environnement de travail, selon les thématiques et dimensions du modèle Great Place to Work®.

Deux questions permettent aux collaborateurs d’émettre des suggestions d’amélioration.

Nous avons exposé au sein de chaque pôle le projet de participation à cet audit et nous avons reçu dès la présentation, un bel accueil et une forte motivation. Après, en terme d’organisation, dès ce sondage, on a apprécié l’accompagnement des équipes du label, qui ont étés à notre écoute et qui ont développées des outils comme des affiches de communication très directes et à la fois simples pour sensibiliser chacun des collaborateurs au projet. À l’annonce de la participation à ce projet, un sentiment de fierté, a de suite émergé. Cela s’est ressenti dans l’intérêt marqué dans les jours qui ont suivis, avec des remarques échangées, notamment, lors des pauses café. Je tiens à remercier mes collègues directeurs : Guillaume, Perrine, Thomas et Yannick qui ont magnifiquement relayé auprès de leurs équipes, l’importance du projet et qui ont su garder une disponibilité. Et puis, j’ajoute une mention spéciale à Hélènaïk, qui a la charge des ressources humaines, dans le pôle R&D qui représente plus de 30 développeurs. Elle nous a soutenu et elle a su être un élément actif de la communication auprès des ingénieurs.

2-Le dossier culture de l’entreprise

Nommé Culture Audit, il évalue la qualité et diversité des pratiques managériales mises en place au sein de l’entreprise. Il compte pour 1/3 de la note finale. Ce sont quinze questions ouvertes, posées à la direction de l’entreprise permettant de recenser les pratiques managériales et les programmes en lien avec 9 leviers d’action du modèle Great Place to Work®.

Honnêtement, c’est un dossier qu’Amandine et moi-même, nous nous sommes partagées. Amandine récoltant 80% du travail. Christian notre président, officiait comme notre barreur; en apportant sa vision, son soutien et son recul chaque semaine.

La structure du dossier s’articule sur les thèmes suivants :

Recruter-accueillir, Inspirer, Communiquer, Ecouter-impliquer, Remercier,
Faire évoluer, Porter attention, Célébrer, Partager.

Notre réaction, notre perception : ces sujets, sont si évidents, que nous avons eu l’impression en démarrant notre dossier, que nous allions dérouler facile. En effet, à la lecture de ces thèmes, nous avions le sentiment que nos actions reflétaient déjà l’ensemble de ces thèmes et que par conséquent nous étions alignés et donc nous éprouvions une certaine assurance dans nos chances.

Dès lors, nous avons rédigé très vite, nous avons avec nos experts communication, François, Jean-Pascal, Clémence, Philippe, et Alexis, rassemblé des preuves, des vidéos-témoignages de nos coulisses, des photos, des trames. Nous avons partagé rapidement et avec enthousiasme, notre dossier avec une personne qui mérite d’être citée comme notre ange-gardien, Jean-Baptiste Le Tennier, le responsable Great Place to Work de notre secteur. Lors de nos rencontres, lui-même a semblé conquis par l’atmosphère qui règne dans nos bureaux, par notre histoire et nos échanges. Il a été tout au long de notre parcours, un vrai soutien.

Mais là coup de frein. Le verdict tombe :

Jean-Baptiste nous déclare : « pas mal, ça peut valoir 14/20, mais honnêtement, je sais que vous pouvez mieux faire !! il faut plus de détails, plus de story-telling. »

Amandine et moi, avouons-le ! Nous sommes au départ un peu sonnées, vidées. Nous avons un boss breton, Christian, qui a l’habitude de dire : « il y a ceux qui disent et ceux qui font » et chez AMA, nous avons toujours eu une réserve et une certaine pudeur à nous raconter. Passer la stupeur, nous nous sommes remises à travailler, à observer parce que l’enjeu était à la hauteur de nos ambitions et surtout, nous ne pouvions pas décevoir nos collègues qui avaient très largement répondu présents au sondage (qui comptait pour les 2/3 de la note). Nous avons donc repris nos plumes et il semble que cela ait plu.

L’AMA Touch «  secrets de famille »

Dans le dossier « culture Audit », il fallait relater ce qui fait notre particularité.
Nous avons choisi trois éléments qui nous tiennent à cœur chez AMA:

1-Le parcours d’intégration

L’expérience fait dire à Amandine, qu’un « onboarding » réussi permet de développer le sentiment d’appartenance, de maintenir l’engagement, et de réduire l’anxiété et le stress du nouveau collaborateur. » Notre propre méthode semble être appréciée !

Mais encore, comment cela se passe chez AMA ?
La phase d’intégration commence à l’acceptation de l’offre de contrat de travail, le nouveau titulaire reçoit un mail de bienvenue présentant sa première journée ! Cela réduit le stress que nous avons tous au démarrage d’un nouveau job… À ce moment-là, on devient impatient de débuter !
Dans ce mail, le collaborateur nous fourni une « short story » sur lui-même afin de pouvoir le présenter aux équipes en amont de son arrivée !

Voici le témoignage de Sylvain:
« …Ce qui m’a beaucoup surpris chez AMA, c’est que l’on reçoit un formulaire de présentation, où l’on va raconter notre parcours et nos centres d’intérêt. Et en arrivant, tout le monde me connaissait, savait qui j’étais. Les gens venaient vers moi. Cela faisait vraiment esprit familial où l’on se sentait intégré dès le début et cela m’a beaucoup surpris… » (extrait itw, à retrouver sur notre chaîne Youtube #weareama).

Ensuite c’est le grand jour ! Arrivée généralement à 9h00, première visite de la salle de pause, première vue sur l’environnement d’AMA, fruits frais disposés sur une grande table permettant de déjeuner en toute convivialité, en bout de table on aperçoit des fauteuils avec des manettes de jeux et deux grands écrans de télévision, une aubaine pour les amateurs de jeux vidéo…Et ce n’est que le début de la visite !
Après un café/thé, Amandine, accompagne le nouveau collaborateur et c’est parti pour une visite complète des locaux mais aussi des équipes !

Selon Philippe «  …Au départ, on est assez stressé et par la suite, il y a Amandine Ecoffey, qui m’a pris par la main et m’a présenté aux différentes équipes et aux responsables de Pôles…»
Les bises, les « salut, ça va Paul ? » s’enchaînent, les présentations de chaque personne et de leur métier deviennent de plus en plus compliquées à retenir !
«…Et chaque membre de l’équipe était assez ouvert. Chacun m’a présenté ce qu’il faisait au sein du service. J’ai trouvé cela très intéressant. Il y avait une belle proximité entre tout le monde et c’était très cool. Cela permet de relâcher un peu et de se dire qu’on est dans une belle boîte…»
(extrait itw Philippe dans les coulisses, chaîne Youtube)

Les échanges se poursuivent avec Amandine dans une salle de réunion avec vue sur le « wall of fame » personnalisé à l’effigie de chaque personne. Arrive la distribution du livret d’accueil, designé avec des images grandeur nature, une présentation de chaque Pôle et accompagné d’un organigramme avec photo détaillée. Un outil pratique pour enregistrer les prénoms rapidement !
Après un partage sur les valeurs de l’entreprise, la remise des documents administratifs et le passage à l’IT, c’est l’intégration dans l’équipe via un déjeuner !

Pour Jean-Pascal « …j’ai été très rapidement intégré à l’équipe, le premier jour, le midi, on a été mangé ensemble et en fait au bout d’une semaine, j’avais l’impression d’être là depuis des mois… » (extrait itw)

Le marathon nourriture commence maintenant ! Nous n’en avons pas parlé auparavant, mais lorsque vous arrivez chez AMA il faut prévoir de faire une activité sportive….les anniversaires, AMAanniversaire, naissances, mariages, s’enchaînent et se ressemblent, viennoiseries, bonbons, crêpes… !
Revenons à l’intégration, à l’issue du déjeuner, le nouveau collaborateur continue son intégration par un shooting photo avec Clémence, pour rejoindre notre « wall of fame ».
Ensuite, le nouveau collaborateur est prêt à entamer sa première journée de formation produits. L’apprentissage durera plus ou moins longtemps selon les compétences techniques du collaborateur. Cette formation dense permet au collaborateur d’avoir toutes les cartes en main pour comprendre aux mieux les enjeux et l’environnement qu’il vient d’intégrer.

Témoignage d’Alexandre « …ce que j’ai apprécié chez AMA, c’est la disponibilité et la convivialité et aussi le parcours d’intégration qui est prévu pour les nouveaux arrivants…  » (à retrouver sur notre chaîne Youtube #WeAreAMA ).

2-Les cafés users et panel
Chez AMA, la transparence est un mode de travail. Cela se traduit physiquement par des espaces de travail non cloisonnés, mais également par des échanges, non seulement dans une même équipe, mais également avec les autres. Dans une entreprise qui a grossi très vite, son effectif s’est multiplié par 5 en 3 ans, la crainte de perdre la cohésion, est grande. Partager l’information de manière régulière et ouverte est la clef pour fédérer et vérifier l’alignement des uns avec les autres. Parmi les méthodes AMA, il y a les cafés users et les panels.
Ce sont en général, des groupes de 5 à 7 personnes maximum, établis sur la base du volontariat.
Ces cafés « user » sont mis en place par les différentes équipes (R&D, communication…). Ils offrent la possibilité aux collaborateurs de participer aux évolutions du produit, de donner leur avis, leur position, sous forme d’une table ronde, ludique, autour d’un saladier rempli de bonbons !
Récemment, notre équipe corporate dans le cadre d’une refonte de la page « qui sommes-nous ? », a invité les salariés qui le souhaitaient à échanger sur la culture et les valeurs de l’entreprise afin de s’assurer que l’édito était bien aligné sur le ressenti de chacun.
Toujours sur le même schéma, la communication de l’entreprise pour mieux travailler ensemble sur l’image de la société, mobilise dès la rentrée de septembre un à deux volontaires par équipe pour être les « porte-paroles » de l’image que nous souhaitons véhiculer à l’extérieur d’AMA. L’idée est de leur partager toute production ; à savoir vidéo, brochure pour prendre leurs retours afin de garantir que l’image diffusée, corresponde bien, à la représentation en interne.
Chez AMA nous favorisons l’image de l’intérieur avant les têtes des dirigeants. Simplement parce qu’il est très important pour nous que nos valeurs soient approuvées par nos équipes !

3-L’apprentissage
L’apprentissage, mais aussi la formation et l’accompagnement.
C’est un sujet auquel nous sommes très attachés.
Chaque année, nous accompagnons des jeunes en professionnalisation/stage, tous plus motivés les uns que les autres que nous accompagnons vers la réussite de leur diplôme, mais aussi vers la mise en pratique des compétences théoriques. Le plus souvent, les jeunes veulent rester chez AMA. Nous recrutons des jeunes en formation dans l’objectif de les garder sur un métier qui les intéresse ensuite.
Nous avons une belle histoire avec Louise, d’abord arrivée en stage chez AMA au Pôle communication pour travailler sur le développement de notre site internet.
Puis ensuite elle a fait son second stage dans une autre équipe plus technique, aux Opérations où elle a créée des outils nous permettant de mesurer la satisfaction de nos clients à travers l’usage de notre solution. Elle a poursuivi son travail ensuite dans le cadre de son contrat de professionnalisation. En milieu d’année de diplôme d’ingénieur, Louise nous fait savoir qu’elle aimerait faire plus de développement. Elle a donc terminé sa formation dans notre équipe « Recherche et développement », où elle a été formée sur du « code ». La voilà aujourd’hui développeur web en CDI. Elle s’épanouit dans un métier qu’elle n’avait pas choisi dans un premier temps. Cela a été pour nous une grande satisfaction, son talent, l’écoute des managers, de la responsable des ressources humaines ont facilités sa réussite professionnelle.

Et en Février dernier, c’est Laurent qui évolue au sein de l’équipe Fonctions Corporate qui a mentionné son souhait de repartir à l’étranger. Nous avons dès lors cherché une solution et il s’est envolé pour un VIE dans la filiale Américaine à Boston où il assure un poste polyvalent de finances/ressources humaines/logistique….
Ces deux histoires témoignent de la philosophie d’AMA et de sa culture. Ecouter, partager, trouver ensemble des solutions pour permettre à chacun de s’épanouir et de se réaliser dans une démarche « win-win ». Un salarié heureux est engagé, une entreprise où l’on s’écoute évolue forcément mieux elle aussi.

GREAT PLACE TO WORK

Nous avons non seulement obtenu le label Best Work Places 2019, dans la catégorie entreprise de 50-500 salariés, mais cerise sur le gâteau, nous entrons au palmarès des 50 entreprises françaises où il fait bon travailler.

Cet exploit dès notre première année de participation est d’abord une grande fierté, celle de se dire que les efforts déployés pour rendre heureux nos collaborateurs sont en bonne voie. C’est une vraie récompense. C’est une victoire collective, car être performant et heureux au travail, c’est quelque chose qui se construit ensemble. Il y a bien sûr les conditions créées et souhaitées par Christian Guillemot, notre président, les managers et Amandine, notre RH.

Le profilage dans le recrutement est essentiel. En effet, il y a les compétences, mais assurer une cohésion, passe également par le choix de personnalités qui vont « matcher » avec l’ensemble des collaborateurs. Chez AMA, il y a une moyenne d’âge de 32 ans, 14 nationalités, 26 métiers coexistent, c’est un univers d’innovation technologique, en Bretagne. Ses éléments participent à créer notre état d’esprit « fun and serious ».
Au niveau des managers, chez AMA, il n’y a pas de bureau, chacun est au milieu de son équipe, il y a un esprit de corps avec la volonté de partager, en toute transparence, le plus souvent possible.
AMA a beaucoup grandi et actuellement, tout n’est pas parfait, nous savons qu’il nous faudrait prendre de nouveaux bureaux, mais Christian souhaite conserver cet esprit où nous pouvons bien travailler ensemble, car nous demeurons, tous dans le même lieu. C’est vraiment cette notion d’être ensemble qui nous anime et nous permet de performer.

Quelques résultats du sondage, pour comprendre le ressenti des équipes :
voici quelques-unes des réponses positives émises :

« Dans l’ensemble, je peux dire que c’est une entreprise où il fait vraiment bon travailler ».
OUI à 91% chez AMA .

« Le partage des bénéfices de l’entreprise me paraît équitable ».
OUI à 84% .

« C’est avec plaisir que nous nous rendons au travail ».
OUI à 96% .

« Le management nous associe aux décisions ayant un impact sur notre travail ou notre environnement professionnel ».
OUI à 86% .

Et maintenant ?

Nous allons capitaliser sur ces retours. Nous allons continuer à travailler pour faire de notre entreprise, un lieu où nous avons plaisir à venir y travailler ensemble. Nous allons continuer à rechercher l’excellence et la performance, car la motivation d’un projet est primordiale, être bien, oui, mais participer à un projet qui a du sens, c’est fondamental.
Quant à vous, chers candidats, clients, partenaires, sympathisants, si vous souhaitez connaître les coulisses de l’entreprise, rendez-vous sur notre chaîne Youtube #WeAreAMA, pour plus de témoignages.

Merci beaucoup.
Smarter Together !
Au plaisir de vous rencontrer

Marie-Anne Denis
Responsable communication

Categories: Actus