SaaS, on-premise ou cloud privé : quelle option de déploiement choisir ?

Il existe différentes façons de mettre en place votre solution de téléassistance AMA : en mode SaaS (Software as a Service), sur site (on-premise) ou sur un cloud privé. Intéressons-nous aux trois différences principales entre ces options afin de vous aider à déterminer celle qui conviendra le mieux à votre entreprise.

  1. Implémentation

Une entreprise qui ne souhaite pas ajouter de système d’information peut être tentée par la simplicité du modèle SaaS. Elle n’aura en effet ni à investir dans un serveur ou une machine virtuelle, ni à allouer de compétences en interne pour l’infrastructure IT. Toutes les ressources IT s’adapteront au développement de l’activité et à l’évolution des besoins en espace. La plateforme SaaS est déjà préparée, configurée et implémentée par le prestataire de services sur un cloud public. Ainsi, il vous suffit de souscrire à un abonnement et d’accéder à votre application de téléassistance via un navigateur Web. La mise en service de la solution est donc extrêmement rapide.

L’implémentation d’un cloud privé est tout aussi rapide qu’en Saas. La principale différence réside dans le fait que votre service est hébergé sur des serveurs totalement isolés et entièrement dédiés à votre organisation. L’environnement d’un cloud privé offre plus de flexibilité, garantit la disponibilité des ressources et assure une sécurité avancée.

En revanche, une entreprise qui souhaite stocker ses données localement et gérer ses propres serveurs aura tendance à privilégier une solution on-premise afin d’optimiser le retour sur investissement de ses serveurs.

  1. Budget

L’aspect financier constitue également une différence majeure entre le SaaS et cloud privé d’une part, et l’implémentation on-premise d’autre part. Le SaaS et le cloud privé sont soumis à des abonnements mensuels, alors que l’implémentation on-premise implique d’investir en premier lieu dans l’installation de la machine virtuelle sur votre serveur. Le SaaS et le cloud privé affichent donc un coût initial inférieur. L’implémentation on-premise représente, quant à elle, une dépense en capital due à l’investissement continu dans la maintenance et la mise à niveau du système. À vous de déterminer l’option qui convient le mieux à votre budget. Selon 451 Research, les clouds privés peuvent se révéler plus avantageux pour de nombreuses entreprises en raison de leur coût global inférieur.

  1. Support et maintenance

Dans le cas du SaaS ou du cloud privé, le prestataire de services gère tous les problèmes techniques. Il est également responsable de la maintenance et de la mise à niveau des logiciels et veille au maintien d’une infrastructure fiable et sécurisée. Si votre entreprise traite des données sensibles, il vous proposera d’héberger votre solution de téléassistance sur des serveurs certifiés HIPAA ou HDS pour garantir leur sécurité. Dans le cas d’une implémentation on-premise, il appartiendra au service IT de votre entreprise de gérer ces opérations. Les fournisseurs SaaS offrent généralement des mesures de sécurité et d’intervention d’urgence plus efficaces que celles d’une infrastructure on-premise.

Blog
SWITCH THE LANGUAGE

AMA NEWS

Our Events

Latest Videos